Accueil | Connexion
Mimi17rft - 1568753 
Skip Navigation Links.
Favoris \ Textes

Chansons Mimi17rft - 1568753 

LES AMOUREUX DES BANCS PUBLICS


Les gens qui voit de travers
Pensent que les bancs verts
Qu'on voit sur les trottoirs
Sont faits pour les impotents ou les ventripotents
Mais, c’est une absurdité
Car à la vérité
Ils sont là c'est notoir'
Pour accueillir quelque temps les amours débutants.

Refrain
Les amoureux qui s’bécott'nt sur les bancs publics
Bancs publics, bancs publics,
En s' foutant pas mal du r'gard oblique
Des passants honnêtes
Les amoureux qui s' bécott'nt sur les bancs public's,
Bancs publics, bancs publics,
En s’disant des « Je t'aim'» pathétiqu's
Ont des p'tit's gueul's bien sympathiqu's.

Ils se tiennent par la main
Parlent du lendemain
Du papier bleu d'azur
Que revêtiront les murs de leur chambre à coucher.
Ils se voient déjà doucement
Ell' cousant, lui fumant,
Dans un bien-être sûr
Et choisissant les prénoms de leur premier bébé.

Quand les mois auront passé
Quand seront apaisés
Leurs beaux rêves flambants
Quand leur ciel se couvrira de gros nuages lourds
Ils s'apercevront émus
Qu' c'est au hasard des rues
Sur un d' ces fameux bancs
Qu'ils ont vécu le meilleur morceau de leur amour.

Quand la saint' famill' machin
Croise sur son chemin
Deux de ces malappris
Ell' leur décoche en passant des propos venimeux
N'empêch' que tout' la famille
Le pèr' la mèr' la fille
Le fils le saint esprit
Voudraient bien de temps en temps pouvoir s'conduir’ comme eux

Thursday, March 01, 2012
1:05 PM

Auteur : Georges Brassens

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

2 Commentaires

Chansons Mimi17rft - 1568753 

La bicyclette


La bicyclette
Paroles: Pierre Barouh

Quand on partait de bon matin
Quand on partait sur les chemins
A bicyclette
Nous étions quelques bons copains
Y avait Fernand y avait Firmin
Y avait Francis et Sébastien
Et puis Paulette

On était tous amoureux d'elle
On se sentait pousser des ailes
A bicyclette
Sur les petits chemins de terre
On a souvent vécu l'enfer
Pour ne pas mettre pied à terre
Devant Paulette

Faut dire qu'elle y mettait du cœur
C'était la fille du facteur
A bicyclette
Et depuis qu'elle avait huit ans
Elle avait fait en le suivant
Tous les chemins environnants
A bicyclette

Quand on approchait la rivière
On déposait dans les fougères
Nos bicyclettes
Puis on se roulait dans les champs
Faisant naître un bouquet changeant
De sauterelles, de papillons
Et de rainettes

Quand le soleil à l'horizon
Profilait sur tous les buissons
Nos silhouettes
On revenait fourbus contents
Le cœur un peu vague pourtant
De n'être pas seul un instant
Avec Paulette

Prendre furtivement sa main
Oublier un peu les copains
La bicyclette
On se disait c'est pour demain
J'oserai, j'oserai demain
Quand on ira sur les chemins
A bicyclette...

Thursday, March 01, 2012
1:05 PM

Auteur : Yves Montand

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

2 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes Mimi17rft - 1568753 

Passé


Ton Passé !... Car tu as un Passé, toi aussi !
Un grand Passé, plein de bonheurs et plein de peines
Dire que cette tête est pleine,
De vieilles joies, de vieux soucis,
D’ombres immenses ou petites,
De mille visions où je ne suis pour rien !
Redis-les-moi toutes ces choses cent fois dites.
Tes souvenirs, je ne les sais par encor bien.
Ah ! Derrière tes yeux, cette nuit, ce mystère !
Ainsi c'est vrai qu'il fut un temps où quelque part
Tu gambadais dans la lumière
Avec de longs cheveux épars,
Comme sur ces photographies !
Raconte-moi. C'est vrai ? C'est vrai ?
Tu fus pareille à ce portrait
Où tu n'es même pas jolie ?
Explique. En ce temps-là, qu'est-ce que tu faisais ?
Qu'est-ce que tu pensais ? Qu'est-ce que tu disais ?
Que se passait-il dans ta vie ?
Ce grand jardin a existé, qu'on aperçoit ?
De quel côté était la grille ?
Es-tu sûre que ce soit toi
Cette affreuse petite fille ?
Ce chapeau démodé, ce chapeau d'autrefois,
Fut ton chapeau ? Tu es bien sûre ?
Et toutes ces vieilles figures,
Ce sont les gens qui te connurent avant moi?
C'est à ces gens que tu dois ton premier voyage,
Ta première nuit dans un train,
Ta première forêt, et ta première plage ?
C'est eux qui t'ont donné la main,
Et qui t'ont prêté leur épaule,
Et qui t'ont dit : « Regarde là... » ?
Hélas ! Pourquoi tous ces gens-là
Ne m'ont-ils pas laissé ce rôle ?
J'aurais tant aimé t'emporter
Loin, toute seule, et t'inventer
De merveilleux itinéraires !
Je t'aurais révélé les soirs et les étés,
Appris le goût des longues routes solitaires
Et dit les noms des beaux villages aperçus.
Je t'aurais présenté la Terre.
Je crois que j'aurais très bien su.
Et de tant d'horizons splendides,
De tant de villes, de pays,
Peut-être aurait-il rejailli
Un peu de gloire sur le guide...
Ah ! Tous ces gens, petit chéri,
Savent-ils bien ce qu'ils m'ont pris ?
C'est fini. L'on n'y peut rien faire.
C'est l'irréparable. Voilà.
Et cependant tous ces gens-là
Ont l'air de gens très ordinaires.
Sois certaine qu'entre nous deux
Si nous sentons aussi souvent des différences,
Ce n'est qu'à cause d'eux, oui, d'eux
Qui, sous prétexte de vacances,
Te menèrent dé-ci, dé-là,
Et mirent leur empreinte, avant moi, sur ta vie...
Ne pensons plus à tout cela.

Range-moi ces photographies.

Thursday, March 01, 2012
1:04 PM

Auteur : Paul Géraldy

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

8 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes Mimi17rft - 1568753 

être bon !


Il est plus facile d'être bon pour tout le monde que pour quelqu'un

Thursday, March 01, 2012
1:00 PM

Auteur : Alexandre Dumas

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

2 Commentaires
Impression : Extraordinaire

mais on peu aimer plus facilement une personne que tous le monde

Poèmes Mimi17rft - 1568753 

Peinture


"Une peinture est quelque chose d'intermédiaire entre une pensée et un objet"

Tuesday, November 29, 2011
2:59 PM

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

3 Commentaires
Impression : Extraordinaire

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 23/11/2017 à 21:34:50



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit